Le royaume d'Arnestil

Rebelle voulant faire tomber vos souverains ou ardent défenseur de la couronne ? Quels que soient vos rêves d'avenir pour ce royaume en pleine guerre civile. Que vous ayez envie d'aventure, d'action ou d'amour, présentez votre personnage et rejoignez nous
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les remparts de la ville fortifiée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Itzalina
Vifier(ère)
Vifier(ère)
avatar

Nombre de messages : 1265
Age : 31
Race: : Humaine avec du sang elfe
Rang: : Reine d'Arnestil
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Les remparts de la ville fortifiée   Lun 23 Juin - 16:37

Une fois de plus, Itzalina se rendit à la ville. Son moral n’étaitpas des meilleurs et, elle était toujours rongée de culpabilité quand au destin d’Etan.
Pourtant elle savait qu’elle ne pouvait pas se permettre de ne pas croire en elle cette fois ci.

Aussi, c’est avec un dynamisme qui lui était inhabituel et avec pour seule escorte un garde en armure brillante que la reine d’Arnestilparcourut la ville ce jour là.
Toujours montée sur son espagnol blanc avec son compagnon de vif derrière la selle, la jeune femme traversa cette dernière de long en large, encourageant ceux qui se préparaient et donnant des ordres par-ci par là.

En effet, les préparatifs pour les combats étaient loin d’être terminés et, bien que la nouvelle de la guerre imminente ait déjà fait bon chemin, ceux qui craignaient pour leur vie où souhaitaient se joindre au combat commençaient seulement à arriver.
Il en était de même pour les vivres, apportées depuis les greniers afin de compléter les stocks de la ville. Au cas où…

Ce "retard" inquiétait un peu la jeune reine mais, elle savait que son peuple serait près aussi rapidement que cela était possible. D’ailleurs, si certaines armes nécessitaient encore d’être aiguisées et des flèches à être taillées, beaucoup d’Arnestilliens se promenaient déjà en ville avec une arme prête à servir au côté…
Le peuple d’Arnestil avait déjà connu trois guerres en moins de dix ans. Il savait comment ces choses là se passaient…
De plus, aucun éclaireur centaure n’avait encore été vu dans les environs ce qui était déjà une excellente nouvelle.
Itza avait donc dans l’ensemble bon espoir et, c’est pleine de fierté pour ceux de son peuple qu’elle se rendit sur les remparts afin d’y rejoindre les autres combattants…

Une fois qu'elle fut au bas du chemin de ronde, la jeune femme descendit lestement de sa monture, laissant le soin à un jeune palfrenier de s'occuper de la jument blanche tandit que sa propriétaire allait inspecter les rangs...

De nombreux hommes étaient déjà en place. Archers et guetteurs pour la pluspart, il surveillaient fébrilement l'horizon.

Elle les rejoignit.
L'attente ne tarderai probablement plus...

_________________
Cliquez ici pour rejoindre la V2

Si vous devez vous absenter du forum quelques temps, signalez-le ICI et, essayez d'isoler votre perso. Merci


Dernière édition par Itzalina le Jeu 26 Juin - 12:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://absurdity-kingdom.niceboard.com/portal.htm
Solaris
Sang-Melé(e)
Sang-Melé(e)
avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: Les remparts de la ville fortifiée   Lun 23 Juin - 19:52

Solaris arriva à tire d'ailes sur les remparts.

Il avait entendu qu'une horrible guerre se préparait. Il vit que tous n'étaient pas prêts à combattre et un terrible pressentiment le saisit.

Il vit la reine qui guettait l'horizon. Il s'approcha d'elle lentement et lui demanda :

Itzalina Faelivrin, reine d'arnestil, nous avons appris qu'une guerre se préparait. Dès que je l'ai su, j'ai accouru. Avez-vous une idée de l'identité de notre ennemi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre
Civil(e)
Civil(e)
avatar

Nombre de messages : 37
Race: : Humaine
Rang: : Noble
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: Les remparts de la ville fortifiée   Lun 23 Juin - 19:59

Exclamation La grande place

Cassandre arriva très rapidement aux remparts, l'escorte qui l'accompagnait lui dégageant le passageet de toute façon quiconque voyait cet attroupement comprenait immédiatement qu'une personne importante se déplaçait.
Elle chercha quelques secondes la reine des yeux pour la trouver finalement en haut d'un rempart, au milieu des autres soldats.
La jeune femme monta les escalier et salua la souveraine d'une révérance gracieuse. Un ange se trouvait également la, elle le samua également et attendit que la reine en est terminer avec lui.

-Ma reine, je viens pour limiter les dégats et soigner toute les personnes qui en auront besoin, ou pourrait je m'installer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itzalina
Vifier(ère)
Vifier(ère)
avatar

Nombre de messages : 1265
Age : 31
Race: : Humaine avec du sang elfe
Rang: : Reine d'Arnestil
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: ais   Lun 23 Juin - 20:22

Itzalina fut très surprise lorsqu'un ange qu'elle ne conaissait pas vint s'adresser à elle.
Alors que les hommes de la reine le surveillaient, Itza pris la parole:

"Oui, c'est moi. Mais, je ne crois pas que nous ayons été présenté messire ange... Qui êtes-vous?"

Une fois de plus, la méfiance de la reine prenait le dessus.
Alors qu'elle attendait la réponse de l'ange, Casandre d'Allambré que la jeune reine conaissait pour l'avoir croisée plusieurs fois à la cour vint proposer ses services. Itzalina, heureuse qu'on lui propose de l'aide accepta avec plaisir:

"Votre aide sera la bienvenue damoiselle d'Allambré" lui répondit-elle en souriant "Nous en aurons certainement besoin..."

Puis, elle s'interessa de nouveau à l'ange

_________________
Cliquez ici pour rejoindre la V2

Si vous devez vous absenter du forum quelques temps, signalez-le ICI et, essayez d'isoler votre perso. Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://absurdity-kingdom.niceboard.com/portal.htm
Cassandre
Civil(e)
Civil(e)
avatar

Nombre de messages : 37
Race: : Humaine
Rang: : Noble
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: Les remparts de la ville fortifiée   Lun 23 Juin - 20:48

Cassandre sur les odres de la reine se psta donc en attente de personne a soigner.
Mais ce que la souveraine ne savait pas c'était que la jeune femme contait bien soigner toute les personnes qu'elle verrait blessé, quelle soit amie ou ennemie. Ceci surement dû à son dégout vis à vis du sang.
Et puis de toute façon elle se moquait bien des represailles de la reine, après tout elle agissait comme elle l'avait toujours fait, c'est à dire en totale neutralité, elle prefereait suivre son instinct et son coeur que les ordres de quelqu'un, ce qu'elle avait fait depuis sa plus tendre enfance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goiène Deynne
Vifier(ère)
Vifier(ère)
avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 17/05/2008

MessageSujet: Re: Les remparts de la ville fortifiée   Mar 24 Juin - 19:48

Exclamation Jardins du château d'arnestil

Deynne arriva sur les remparts. Elle s'était aperçu que la reine avait quitté la salle d'interrogatoire et avait été conduite ici.
Visiblement, une guerre sanglante se préparait.
Elle vit la reine Itzalina. On lui en avait beaucoup parlé mais jamais elle ne l'avait réellement vue. On avait vanté auprès d'elle la sagesse et de la bonté dont la reine fit preuve quand le roi Alvis disparut il y a bien longtemps.

Celle-ci avait l'air déterminée et optimiste mais Deynne sentait bien qu'elle était morte de peur, sentiment qu'elle partagea aussitôt car elle aussi était terrifiée. Elle était surtout horrifiée par l'idée que la personne qu'elle cherchait depuis si longtemps périsse au combat.

Elle secoua la tête. Plus question de songer à de telles balivernes, il était temps de parler à la reine.
Elle s'avança vers la reine qui parlait avec un grand homme pourvu d'ailes - elle en déduit que c'était un ange - et dit :

Reine Itzalina, je suis revenu de très loin pour rechercher quelqu'un de très cher à mon coeur qui devrait se trouver dans votre royaume, mais je m'aperçois que les tambours de guerre résonnent déjà. Même si cela ne me regarde pas, je vous promets par la grande déesse Bënora que je vous aiderai du mieux que je le pourrais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itzalina
Vifier(ère)
Vifier(ère)
avatar

Nombre de messages : 1265
Age : 31
Race: : Humaine avec du sang elfe
Rang: : Reine d'Arnestil
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Les remparts de la ville fortifiée   Jeu 26 Juin - 12:10

Alors que l'ange ne répondait toujours pas à sa question, une autre personne s'adressa à la jeune reine d'Arnestil et lui proposa son aide.
Itza lui répondit donc puisque la femme qui venait de lui parler ne s'était pas non plus présentée:

"Nous accepterons avec joie toute l'aide qu'on voudra nous proposer. Mais, qui êtes-vous madame je vous prie?"

Puis, alors que la femme s'apprêtait à répondre, Itza, soudain prise d'une sombre intuition. Tourna un regard inquiet vers l'horizon.
La reine avait l'impression qu'elle pourrait voir apparaitre à tout instant les lignes de combattant centaures....

Pourtant, rien ne vint…

Mais la reine était persuadée que les combats ne tarderaient plus. Aussi, elle resta toute la journée sur les remparts et guetta, tremblante d’agitation jusqu’au soir l’attaque des hommes chevaux.

Peine perdue…
Quand la nuit tomba, il n’y avait toujours pas d’attaquant à l’horizon. Itzalina se décida donc à aller se coucher.
Elle monta de nouveau sur son espagnol blanc et rentra à ses appartements.

Arrow Appartements de la reine

_________________
Cliquez ici pour rejoindre la V2

Si vous devez vous absenter du forum quelques temps, signalez-le ICI et, essayez d'isoler votre perso. Merci


Dernière édition par Itzalina le Jeu 26 Juin - 12:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://absurdity-kingdom.niceboard.com/portal.htm
Vlad Tepes Drâculea
Civil(e)
Civil(e)
avatar

Nombre de messages : 26
Race: : Elfe Noir
Rang: : Prince
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Les remparts de la ville fortifiée   Jeu 26 Juin - 12:26

[Remparts, environ 4h du matin]

La Capitale est en vu. Elle semble encore endormie si ce n'est les quelques torches de patrouilles en mouvement le long des remparts protégeant la ville.

Le boucan émit par l'Armée dévoilera dans quelques instants sa présence et la surprise pour la Reyne d'être envahie non pas par les centaures, mais pas un ennemi inattendu, plus grand en nombre, et beaucoup plus dangereux..

Parmi le brouhaha de l'Ordre des Dragons, un écho se fit entendre à travers leurs rangs :


Halte !

Le bruit fit soudain place à un silence inquiétant. Certains appellent cela le "Silence avant la bataille".

Le Prince au devant des Troupes, donna les derniers ordres à ses Généraux.



Officiers, à vos positions. Nous allons commencé à bombarder dans quelques minutes, afin de couvrir vostre avancée sur les flancs de nostre ennemi.


Les Généraux se mirent au garde à vous et exécutèrent les ordres.

Les tambours de Guerre retentirent de nouveau, les armes de siège en position, commencèrent le bombardement. L'Unité Transylvanienne se divisa en 3 armées. La Stratégie de Drâculea se mit en route.

Prenant part au bon déroulement de ses plans, le Prince suivait, depuis les hauteurs, les mouvements de ses troupes avec sa longue vu, sourire confiant sur son visage découvert (oui il a confié son casque peu avant à l'un de ses gradés près de lui).


Bien. Que la Bataille commence !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itzalina
Vifier(ère)
Vifier(ère)
avatar

Nombre de messages : 1265
Age : 31
Race: : Humaine avec du sang elfe
Rang: : Reine d'Arnestil
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Les remparts de la ville fortifiée   Jeu 26 Juin - 18:25

Exclamation Appartements de la reine

Cette fois-ci, Itzalina ne prit même pas la peine de confier
sa monture à un palefrenier et, c'est donc en selle sur le dos de cette
dernière que la jeune reine gravit les marches du chemin de ronde.
Mistral qui dans la précipitation n'avait même pas eut le temps de prendre sa
place derrière sa compagne la suivait de près et la rejoignit rapidement.

C'est ainsi que les deux compères, l'une montée sur sa magnifique jument
blanche et l'autre perché entre deux créneaux observèrent de concert l'horizon.

Lorsque son regard se posa sur l'armée ennemie, la reine eut un mouvement de
recul.
Elle qui s'attendait à une bataille relativement facile à gagner étant donné le
manque d'organisation des centaures (qui étaient aussi réputés pour celui-ci
que pour leur force) se retrouvait à présent face à une armée extrêmement bien équipée
et, au moins aussi nombreuse que la sienne.
Pourtant, ce qu'elle ignorait encore c'est que lamasse noire qu'elle observait
face à elle en cet instant ne représentaient qu'une partie de la terrible armée
de Vlad Trepes Draculea...

Toujours montée sur sa jument blanche, Itzalina donna donc quelques ordres
puis, comme ses hommes, elle se saisit d’une arbalète et attendit tandit que
les armes de siège de l'armée ennemie se mettaient en mouvement.

_________________
Cliquez ici pour rejoindre la V2

Si vous devez vous absenter du forum quelques temps, signalez-le ICI et, essayez d'isoler votre perso. Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://absurdity-kingdom.niceboard.com/portal.htm
Solaris
Sang-Melé(e)
Sang-Melé(e)
avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: Les remparts de la ville fortifiée   Jeu 26 Juin - 21:28

Solaris eut un haut-le-corps quand il vit l'armée qui arrivait. Malgré le fait qu'il n'ait rien laissé paraître, il était pétrifié de terreur. Il se jeta presque sur la reine en lui disant :

Reine Itzalina, cette armée est bien organisée et leur équipement est parfait. Il faut des renforts et une stratégie pour les coincer. Malgré mes compétences très développées en Art, je ne pourrais à moi seul déstabiliser les ennemis, connaissez vous d'autres artiseurs et guerriers compétents qui pourraient nous aider ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Tepes Drâculea
Civil(e)
Civil(e)
avatar

Nombre de messages : 26
Race: : Elfe Noir
Rang: : Prince
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Les remparts de la ville fortifiée   Ven 27 Juin - 12:56

Les bombardements intensifs semèrent la chaos et la terreur dans le camps adverse qui essayait tant bien que mal de s'organiser. On entendit déjà des cris de derrière les remparts.

Des cris mélangés : certains en pleine agonie, d'autres blessés et enfin des cris de terreur lorsque quelques Arnestiliens reconnurent les bannières de l'Armée ennemie :


Les Transylvaniens ! Ce sont les Transylvaniens !


Toujours derrière sa longue vue, Vlad ricanait devant le spectacle offert.
Il détourna celle-ci vers la gauche pour voir où en était l'Armée du Général Alcazar qui ne devrait plus tarder à donner l'assaut.

Son attention revînt ensuite de nouveau au centre.


Bon. On va passer à la suite des festivités...

Que l'on envoie nos Archers au centre afin de soutenir nos bombardements.


A vos ordres Sire !

Les 3000 archers s'avancèrent sur six lignes à quelques mètres des remparts puis déclenchèrent une pluie torrentielle de flèches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itzalina
Vifier(ère)
Vifier(ère)
avatar

Nombre de messages : 1265
Age : 31
Race: : Humaine avec du sang elfe
Rang: : Reine d'Arnestil
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Les remparts de la ville fortifiée   Ven 27 Juin - 15:32

Les premiers tirs des armes de sièges atteignaient les remparts. Itza en fit donc descendre sa monture et, s'abrita derrière les murs du chemin de ronde.

Puis, elle donna l'ordre de tirer.
Immédiatement, les arbalètes arnestiliennes émirent à l'unisson un craquement sec. Leur carreaux croisèrent ensuite les flèches issues des premiers tirs transylaniens, voilant l'éclat déjà pâle de la lune.

Les premiers cris d'agonie se firent alors entendre sur les rempart accompagnés du sifflement des flèches ennemies et du tintement de celles qui vinrent rencontrer la muraille de la ville fortifiée

C'est à ce moment que l'ange s'adressa e nouveau à la reine, lui demandant si elle avait des artiseurs disponibles..
Tandis qu'elle rechargeait son arme, bien à l'abri des créneau de la muraille de pierre, Itzalina lui répondit à regret:

"Malheureusement, les artiseurs ne m'apprécient guère... C'est mon mari qui s'occupait de les diriger. Il a emmené son clan avec lui quand il est partit... Peut-être devriez-vous voire cela avec la damoiselle d'Allambré et la jeune femme qui nous a proposé ses services hier..."

La reine n'ajouta cependant pas que les stratégies militaires n'étaient pas vraiment sa tasse de thé...
en effet, ne fois de plus, c'était Alvis qui s'occupait de ces choses là...

Puis, elle tira de nouveau, comme l'ensemble de ses hommes tout en demandant à ce que la cavalerie se tienne prête à l'assaut dès que les flèches transylvaniennes cesseraient de pleuvoir.

_________________
Cliquez ici pour rejoindre la V2

Si vous devez vous absenter du forum quelques temps, signalez-le ICI et, essayez d'isoler votre perso. Merci


Dernière édition par Itzalina le Lun 28 Juil - 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://absurdity-kingdom.niceboard.com/portal.htm
Cassandre
Civil(e)
Civil(e)
avatar

Nombre de messages : 37
Race: : Humaine
Rang: : Noble
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: Les remparts de la ville fortifiée   Ven 27 Juin - 16:52

Losque Cassandre vit les premiers tirs de l'armée adversaire, une larme roula le long de sa joue.
Elle savait pertinamment au vu de l'équipement et du nombre de l'armée adversaire que la bataille été perdue d'avance.

Cette horreur qu'est la guerre lui fit se remémorer des instants de sa vie qu'elle pensait avoir oublier, notamment la mort de son frère.
Ce souvenir la ramena brusquement à la réalité.

Elle réagit prestement, allant se proteger derriere une fortification en attendant des blessés.

Elle n'eut pas longtemp a attendre, les premiers bléssés commencerent à sécrouler sur le sol et Cassandre se précipita vers eux, faisant de tout son mieux pour guérir leurs blessures.
Cependant malgrès tout ses efforts, les soins qu'elle pouvait prodigués, certaines blessures étaient trop importante.
Ainsi, elle prefera tuer de ses propres mains un homme qui avait l'épaule droite totalement éclatée.

C'est alors que des fleches se mirent à tomber du ciel. Les hommes affolés essayerent d'y échapper, malgré cela plusieurs s'en prirent dans les épaules ou dans les cuisses.
Le travail de la jeune femme devint plus long encore, elle devait maintenant reitrer les fleches en plus du reste.

Aux prix de beaucoup d'effort 16 soldat furent sauvés, 17 moururent entre les mains de Cassandre et elle dut en achever 5 pour cause de blessure trop importante.
C'était une bataille qui s'annocait rude, lla confrontation venait a peine de commencer et le nombre de personne sauvé, était dèja inférieur au nombre de mort, autant dire que l'intuition de Cassandre était totalement fondée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvius
Civil(e)
Civil(e)
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 18/06/2008

MessageSujet: Re: Les remparts de la ville fortifiée   Ven 27 Juin - 18:34

Sylvius, accompagné de son petit régiment fermé la marche du détachement mené par le général Alcazar. Ses hommes avaient suivi ses conseils, il ne restait maintenant plus qu'à atteindre les remparts. Le général Alcazar donna le signal après avoir observé comment se déroulé la bataille sur les autres fronts. Le bombardement massif des machines de siége avait bien fait son travail, le flanc gauche était presque éventré et la zone déjà fragilisée par les autres guerres était à présent béante. Les hommes chargèrent, 40 000 hommes coururent vers le flanc gauche, ils étaient armés de leurs piques et de leurs épées, le général était en tête de la charge, dans son armure complète, il chevauchait sur son destrier. Sylvius tout en chargeant avec son unité la fit rester en formation serré.

Lâchez vos piques, dégainez vos épées et vos boucliers maintenant, les défenseurs ne vont pas tarder à envoyez leurs flèches et j'ai besoin d'un maximum de vous sur ces remparts. Cria Sylvius à ses hommes.

Ils s'exécutèrent, lâchant leurs piques, il sortirent leurs épées affûtées, leurs boucliers où trônait en guise de symbole, l'ombre d'une chauve souris d'une couleur noir sur des boucliers de couleurs pourpres. Il ne fallut pas attendre très longtemps avant que els défenseurs ne bandèrent leurs arcs et lâchèrent une volée. Quelques 350 hommes moururent, d'autres se relevèrent pour charger avec plus de rage. Un seul homme du régiment de Sylvius s'écroula, une flèche avait su trouver une faille. Sylvius entendait les flèches sifflaient à ses oreilles, il tentait comme il le pouvait de les parer avec son bouclier, une flèche vint se ficher dans celui ci. On entendit les premiers cri venu de la part des défenseurs, les premiers hommes arrivait aux remparts alors qu'une seconde volée avait été tirée, elle fut plus meurtrière et ce fut prés de 700 hommes qui moururent et presque autant qui furent blessé.

Allez, taillez les en pièces ! Hurla Sylvius à ses hommes.

C'était enfin le moment, cette charge qui avait semblé interminable toucha à sa fin et les hommes entrèrent dans la capitale. Le bombardement avait très bien fait son travail, un pan mur s'était écroulé, malgré les décombres la voix était libre. La bataille promettait d'être sanglante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 201
Age : 25
Race: : Haute Elfe
Rang: : Noble messagère entre deux mondes...
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Les remparts de la ville fortifiée   Ven 27 Juin - 19:29

Arya avait revêtu une solide cotte de maille elfique sous son corsage, ainsi que des jambières pour compléter son attirail de protection. Son épée elfique était accrochée à sa taille, prête à servir, et elle tenait une grand arc long à la main.

Positionnée sur les remparts, elle donnait des ordres à qui mieux mieux afin de positionner les archers - qu'elle pensait peu dégourdis. Sa voix claire portait suffisamment pour les hommes l'entendent distinctement, malgré le vent fort qui fouettait son visage et qui voulait emporter ses ordres au loin, vers le château.

L'elfe ne cessait de décocher des flèches et visait en particulier les archers, qui étaient les seuls, pour le moment, à causer des pertes dans les rangs arnestiliens. Tous son régiment décochait une soixantaine de flèches toutes les cinq secondes, et la plupart atteignaient leur cibles, car Arya avait ordonné de privilégier la précision plutôt que la vitesse.

L'elfe enchaînait flèche sur flèche - elle avait déjà demandé deux autres carquois -, faisant abstraction des flèches ennemies qui sifflaient sans relâche à ses oreilles. Régulièrement, des cris retentissaient dans ses rangs, lorsqu'une flèche atteignait la gorge, le visage ou le torse d'un de ses hommes.

Bientôt viendraient les échelles, plus dangereuses encore, qu'il faudrait repousser tant que possible. Une chose était sûre : ce serait une rude bataille.

Tout en restant concentrée, Arya se demandait pourquoi ce n'était pas une armée de centaure qui les attaquait, mais une armée bien plus grande, de transylvaniens guidée par leur chef effrayant. Elle se demanda aussi où était la reine et ce qu'elle faisait. Tout ce qu'elle espérait, c'était qu'elle avait réussi à s'enfuir du palais et qu'elle était déjà loin dans les plaines qui s'étendaient derrière Arnestil. Mais Arya, qui la connaissait bien,se doutait qu'Itzalina se tenait sur les remparts, en tenu de combat, prête à risquer sa vie pour son peuple. Elle poussa un soupir devant l'évidence-même, alors qu'une flèche venait de lui entailler légèrement le cou, laissant une goutte de sang ruisseler le long de sa nuque et de son épaule.

_________________
"J'ai un message pour vous..."

Absente du samedi 12 juillet au jeudi 7 août et du samedi 9 août au mercredi 20 août.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Tepes Drâculea
Civil(e)
Civil(e)
avatar

Nombre de messages : 26
Race: : Elfe Noir
Rang: : Prince
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Les remparts de la ville fortifiée   Ven 27 Juin - 19:34

Tout se déroulait comme prévu, les remparts se fragilisaient de par les bombardements intensifs et certains murets tombaient comme un château de cartes sous un souffle.

Vlad prenait plaisir à assister à ce massacre. Bien sûr, une centaine de ses archers tombaient sous les flèches ennemies, mais le Prince s'en moquait royalement. Il savait que les pertes ennemies étaient plus lourdes. Et puis une fois le Royaume conquis, il agrandirait très vite son Armée !

Un gradé vint à sa rencontre :


Mon Seigneur ! L'Armée du Général Alcazar a franchi les lignes ennemies, ils sont dans la Capitale !

Déviant sa longue-vue vers le flanc gauche, Tepes remarquait ses hommes franchir la brèche ennemie. Il lança un rire diabolique.

Très bien ! ah ah ah ! Ils n'auront point résisté longtemps ces bougres.
Renseignez-vous sur la situation du flanc droit. J'attends encore un peu que la Reyne dégarnisse le centre pour combler son talon d'Achille à gauche, avant d'envoyer nostre Infanterie.


Il reprit son observation et savourait chaque coup d'épée, chaque cris, chaque coulée de sang.. il lui tardait le moment venu où il se lancerait à l'assaut avec ses hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itzalina
Vifier(ère)
Vifier(ère)
avatar

Nombre de messages : 1265
Age : 31
Race: : Humaine avec du sang elfe
Rang: : Reine d'Arnestil
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Les remparts de la ville fortifiée   Sam 28 Juin - 13:23

Des cris et des rumeurs de combat atteignirent bientôt les oreilles de la reine d'Arnestil.
Mais, ces cris venaient de l'intérieure de l'enceinte de la ville...

Inquiète, Itza risqua alors un regard en dessous d'elle. Une partie des transylvaniens étaient déjà entre les murs...

"Comment?!"
Ne put s'empêcher de laisser échapper la jeune reine...
En effet, à sa connaissance, seule la porte présentait une faiblesse des murs...

Poussant un grognement Itza du donc s’adapter à cet imprévu... Elle donna donc de nouveaux ordres.
Un gros tiers des archers et arbalétriers qui se trouvaient sur le chemin de ronde fu donc dépêché sur le flanc gauche de la ville fortifiée où un pan de muraille venait de tomber... D'autres hommes armés d'épées et de boucliers les rejoignirent immédiatement pour les protéger.
La reine espérait par cette manœuvre faire abattre les transylvaniens qui traversaient la brèche alors qu'ils étaient ralentis par les bloc de pierre tombés de la muraille qu'ils venaient de faire écrouler...

Les hommes d'armes devaient ensuite tuer ceux qui parvenaient malgré tout à entrer.
Heureusement pour la reine d'Arnestil, le nombre des combattants ennemis qui avaient déjà pénétré dans la ville n'était pas suffisant pour submerger la défense arnestillienne. De plus, une fois entrés dans la ville les tranylvaniens étaient désorientés par les méandres que formaient les rues. Méandres que les soldats d’Arnestil quand à eux connaisaient parfaitement.
Beaucoup d’ennemis tombèrent donc dans des embuscades tendues par les hommes de la reine ou même par les habitants de la ville qui tiraient des flèches de derrière leurs volets clos…

Itza quand à elle décida de rester à l’avant afin de surveiller l’avancée des ennemis qui faisaient face la ville…

_________________
Cliquez ici pour rejoindre la V2

Si vous devez vous absenter du forum quelques temps, signalez-le ICI et, essayez d'isoler votre perso. Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://absurdity-kingdom.niceboard.com/portal.htm
Sylvius
Civil(e)
Civil(e)
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 18/06/2008

MessageSujet: Re: Les remparts de la ville fortifiée   Sam 28 Juin - 14:29

Sylvius accompagné de ses hommes avaient pénétré dans la capitale. Les remparts étaient à présent vidés de tout défenseurs, le général alcazar avait abandonné sa monture et était aux prises avec un dernier groupe de résistance. Le lieutenant avançait prudemment dans les rues tortueuses de la capitale, ses hommes restaient sur leurs gardes. Ce qui n'étaient pas vraiment le cas des autres troupes qui courraient en hurlant des cris de guerre. Subitement des flèches furent tirées à partir de fenêtres de certaines maisons. Un petit groupe de guerriers transylvaniens furent littéralement criblé de flèches et de carreaux. Sylvius pris la décision de fouiller chaque maison, chacune devait être nettoyé. Il se retourna, regarda ses hommes, il ne lui en restait qu'une vingtaine tout au plus.

On va fouiller ces maisons pour supprimer toute menace et permettre aux autres hommes de pouvoir passer sans risquer d'embuscade.

Sur ce, il fit un léger signe et un de ses hommes enfonça une première, plusieurs flèches furent tirées, mais tout se fichèrent sur le mur. Ce n'était que de citadins sans grandes expériences. Ses hommes pénétrèrent dans la maison, on entendit des cris et des bruits de lames. Puis les bruits s'étendirent autour de Sylvius restait encore dans la petite ruelle. Le général Alcazar venait de donner l'ordre de nettoyer la ville jusqu'au moindre habitant. Surgit alors de la porte située derrière Sylvius un homme en arme qui se cachait. Il n'eut le temps que d'insulter Sylvius avant de recevoir l'épée du lieutenant dans l'abdomen. L'homme resta embroché sur l'épée, la bouche béante et les yeux tremblants. Le souffle semblait lui manquer et il tomba à terre. Le général parut derrière.

Allez, on a vidé ce quartier il faut avancer pour faire jonction avec les autres bataillons et...

Le général n'eu pas le temps de finir sa phrase que l'on entendit des bruit de pas en nombres. Des renforts envoyés sûrement pour renforcer la défense, il fallait les éliminer. Tout le bataillon sous les ordres du général, soit près de 32000 hommes montèrent sur les remparts. Tandis que Sylvius préféra continuer a arpenté la ville. Silencieuse, le quartier était jonché de cadavres, des filets de sang sortaient de certaines maisons. Finalement au bout de cinq minutes à arpenter les rues toujours silencieuse, à part des fois des sanglots à peine audible venant des maisons. Sylvius donna l'ordre de rejoindre le centre, il rencontra alors une petite troupe d'homme en arme, aux prises avec des guerriers transylvaniens. La petite compagnie formait par Sylvius et ses 23 hommes engagèrent alors le combat qui ne dura qu'un bref moment. Le jeune officier s'entretint alors avec un soldat.

Que faites vous ici ? Je croyais que le général Alcazar se battait sur les remparts ?

C'est ce qu'il fait mais notre troupe a été épris à partit et pour éviter les embuscades ont s'est retrouvé perdu ici. Cet endroit est un vrai labyrinthe.

Bon, toi et tes hommes, suivait moi, on part rejoindre le centre, j'ai entendu dire que la porte principale de la ville n'avait pas été détruite par le bombardement. On va allez l'ouvrir pour permettre aux autres bataillons de pénétrer à l'intérieur de la cité.

Bien.

Sylvius, maintenant accompagné de ses 23 hommes et renforçait par une trentaines d'hommes en plus dont une dizaines d'arbalétriers, se mirent en route vers ce qu'il pensait être la porte principale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itzalina
Vifier(ère)
Vifier(ère)
avatar

Nombre de messages : 1265
Age : 31
Race: : Humaine avec du sang elfe
Rang: : Reine d'Arnestil
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Les remparts de la ville fortifiée   Sam 28 Juin - 19:31

Les mesures prises par la reine d'Arnestil, permirent de canaliser une parties des attaquants ennemis mais, ces derniers étaient à chaque instant plus nombreux à entrer dans la capitale arnestilienne. D'après les information qu'on rapporta à la reine, les habitants se défendirent vaillamment. Mais, les transylvaniens étaient sans pitié, tuant hommes femmes enfants et même vieillards: Tous ceux qui tentaient de résister un minimum.

Bientôt, aux bruits de lames et des boucliers s'ajoutèrent les bruits de portes que l'on enfonçait et les pleurs de ceux qui avaient perdu un être cher...

Alors que le gros de l'armée ennemie continuait de bombarder les remparts et les portes de la ville, ceux qui étaient déjà entrés (en tout cas une partie entre eux) se dirigèrent vers les remparts où se tenait la reine et le plus gros de ses hommes.
Immédiatement, les hommes d'armes qui étaient restés sur les hauteurs déscendirent et se jettèrent dans la mélée.
Itzalina elle-même se joignit à eux, vêtue de son armure de cuir et accompagnée de son escorte personelle.
Avec eux, elle entra dans les rangs ennemis, semant la mort avec la hargne de ceux qui défendaient ce qui leur était le plus cher.
Les coups de la reine étaient rapides et précis, de même que ceux de son escorte composée d'hommes d'armes parmi les meilleurs du royaume...

Ils taillèrent les transylvaniens avec une efficacité qui en fit frémir plus d'un...

Malheureusement, tous les hommes de la reine n'avaient pas cette trempe et, s'il défendaient la ville de leur mieux, beaucoup manquaient d'efficacité et finissaient par tomber de plus en plus nombreux sous les coups de l'ennemi.

Pendant ce temps, les archers encore présents sur les remparts faisaient ce qu'il pouvaient: Abattant les ennemis isolés dans la ville ou, au contraire tirant sur les transylvaniens qui n'étaient pas encore entrés dans la ville mais s'en rapprochaient à chaque instant un peut plus...

_________________
Cliquez ici pour rejoindre la V2

Si vous devez vous absenter du forum quelques temps, signalez-le ICI et, essayez d'isoler votre perso. Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://absurdity-kingdom.niceboard.com/portal.htm
Cassandre
Civil(e)
Civil(e)
avatar

Nombre de messages : 37
Race: : Humaine
Rang: : Noble
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: Les remparts de la ville fortifiée   Sam 28 Juin - 20:09

Alors que les fleches continuaient à pleuvoir tout autour d'elle, Cassandre passait entre les soldats à terre essayant d'en soigner un maximum, malheureusement tout ses efforts resterent vain et elle ne parviant à sauver qu'une partie de ces hommes, qui allait se faire tuer quelque temps après.

Elle était en train de s'occuper d'un arnestiliens avec une fleche plantée dans l'épaule lorsqu'un petit bataillon de transylvaniens arriva aux remparts. Elle vu la reine avec plusieur hommes les combattre pour les retenir un maximum et Cassandre devat reconnaitre qu'ils se débrouillaient plutôt bien.

Cette vision de résistance lui rappella que des blessés l'attendaient, elle s'activa donc bien que la fatigue commençait à se faire ressentir. Mais elle ne lacherait pas, jusqu'a la moindre parcelle d'énergie qu'elle aurait elle continurait à s'occuper des soldats blessées.

C'est à ce moment qu'elle se rendit compte qu'un soldat transylvanien gisait, blessé, à ses pieds.
Cassandre hésita, puis se dit qu'aucun homme ne méritait la mort car chacun avait une famille et elle ne savait que trop bien ce qu'apportait la perte d'un être cher.
Elle sauva donc ce soldat qui la regarda avec des yeux surpris.
Elle le regarda à son tour, elle lui dit que c'était normal mais en échange de lui faire un faveur: la laisser en vie.
Le soldat accepta et retourna se battre.
Par la suite, elle rencontra d'autre soldats transylvanien blessés, ils eurent le même traitement que le précédent et repartirent en ayant fait la même promesse.
Bien sur tout ces soins laisserent Cassandre épuisée mais elle pouvait encore marcher et s'enquit donc vers d'autres blessés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solaris
Sang-Melé(e)
Sang-Melé(e)
avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: Les remparts de la ville fortifiée   Dim 29 Juin - 19:06

Les archers avaient commencé à tirer leurs flèches qui s'élançaient dans les airs comme un ballet meurtrier pour finir par se planter dans le coeur, l'oeil ou le front de leur cible sans autre forme de procès.
Solaris s'activa.
L'autre artiseuse s'occupait de soigner les blessés. Parfait. Si elle avait assez d'initiative et de puissance, elle pourrait tenir, le temps qu'il tente de repousser une partie de la première vague de soldats.

Il se concentra. L'art sortit de ses entrailles pour l'entourer d'une matrice puissante. D'un geste de la main vers la première vague de soldats, il créa une illusion.

Voyons, il fallait être créatif.
Il tenta de visualiser un monstre hideux d'une trentaine de mètres de haut avec trois têtes au long cou et des tas de tentacules visqueuses dans la plaine vide recouverte d'herbe et de végétation coupée à ras du sol qui séparait le château des ennemis qui approchaient mais qui n'allait pas tarder à se changer en surface désertique et aride s'il ne réussissait pas son coup.
Il rouvrit les yeux...OUI ! Son illusion avait fonctionné !

La vague de soldat s'immobilisa puis se mit à courir dans tous les sens, complètement désorganisée. Solaris les imagina en train d'essayer d'échapper au monstre qui tentait de les attraper avec ses tentacules pour les happer dans sa gueule.
Cependant, Solaris eut un terrible pressentiment, si l'un des soldats découvrait la supercherie ? Non. Impossible, ils étaient trop effrayés pour le moment.

Il se détourna. L'artiseuse soignait les blessés avec grand peine. Il s'approcha d'elle.

Laissez damoiselle, allez vous reposer, je m'en occupe.

A défaut d'avoir dit cela par galantise, il savait surtout qu'elle était déjà fatiguée et le temps que la seconde vague de soldats se déploie, elle aurait le temps de se reposer. Ensuite, lui aussi devrait récupérer pendant une dizaine de minutes, en espérant que les soldats tiennent jusque là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 201
Age : 25
Race: : Haute Elfe
Rang: : Noble messagère entre deux mondes...
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Les remparts de la ville fortifiée   Lun 30 Juin - 22:15

Arya poussa un cri de rage en voyant au loin des transylvaniens entrer dans la capitale.

*Comment ont-ils pu laisser faire ça ?*
Pensa Arya avec colère.

Il ne restait plus beaucoup de temps avant que les soldats ne parviennent aux remparts. Avec un acharnement hors du commun provoqué par sa rage, Arya accéléra le rythme de ses flèches.
Derrière elle, tout le monde s'activait. Des soldats arnestiliens passèrent en courant, se dirigeant vers la brèche.

Moins d'une quinzaine de minutes plus tard, les premiers transylvaniens apparurent sur les remparts attribués à Arya et ses hommes. Aussitôt, elle hurla :


"Dégainez vos épées !"


Tout en repassant dans son dos son arc de sa main gauche, elle dégaina son épée elfique de la droite et se rua sur le premier soldats ennemi. En quelques coups d'épées biens placés, le premier soldat transylvanien tomba sur les pierres taillées des remparts, les éclaboussant de son sang. Aussitôt, d'autres combats s'engagèrent entre les arnestiliens et leurs ennemis sur cette parcelle de rempart.

Arya se battait comme une tigresse, créant un cercle autour d'elle, et rapidement, les soldats transylvaniens avaient appris à l'éviter autant que possible et à avancer avec prudence. Il était clair qu'elle se battrait jusqu'au bout.

D'un coup de coude, elle fit tomber un ennemi du haut de la muraille, et son cri résonna encore quelques secondes. De l'autre main, elle sortit son poignard et l'enfonça brutalement dans la gorge d'un autre. Elle enchaîna en parant un coup d'épée ennemi qui aurait pu se révéler mortel si celui-ci l'avait atteinte. Une lame lui frôla le bras gauche, et entailla légèrement sa peau blanche. Aussitôt, le propriétaire de la lame s'effondra, décapité.

L'elfe s'était jetée corps et âme dans son combat, n'épargnant aucun ennemi. Parfois, elle regardait où en étaient ses hommes. Beaucoup étaient tombés, d'autres blessés légèrement, mais la plupart étaient encore debout, en train de se battre avec une vigueur qui ne dissimulait à personne qu'ils se battaient pour leur vie, leur familles, leur royaume, et leur reine.

Arya se fraya un chemin à coup d'épée jusqu'aux escaliers qui descendaient dans la cour. C'est alors qu'elle aperçut un général, reconnaissable à son armure luisante, plus complète que celles des autres soldats ennemis. Renonçant à venir en aide à ceux qui se battaient en bas, elle s'engagea dans un violent combat avec ce général dont elle avait vaguement compris qu'il se nommait Alcazar...

_________________
"J'ai un message pour vous..."

Absente du samedi 12 juillet au jeudi 7 août et du samedi 9 août au mercredi 20 août.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Tepes Drâculea
Civil(e)
Civil(e)
avatar

Nombre de messages : 26
Race: : Elfe Noir
Rang: : Prince
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Les remparts de la ville fortifiée   Mar 1 Juil - 1:54

Les remparts se vidaient au fur et à mesure. Plus que quelques archers.
L'Armée du Général Alcazar avait réussi sa mission mais d'après ce qu'on lui rapportait, ses hommes rencontraient des difficultés face à une résistance coriace des Arnestiliens.

Ceci fit sourire le Prince qui baisse sa longue-vue.


Tant mieux. Voici un peuple vaillant qui mérite nos lames.

Vlad eut un doute et reprit sa longue vue puis fixa la porte centrale toujours intacte.


Mais que font nos armes de siège ??? Donnez l'ordre de viser cette maudite porte ! Quand au flanc droit, qu'ils s'activent et mettent en place les échelles pour introduire leurs hommes !


Un mouvement observatoire vers la gauche de nouveau.

Hum.. je ne devrais point sous-estimer cette résistance et on ne doit en aucun cas perdre l'avantage. Les centaures ne seront point si utiles sur le flanc droit.

Changement de plan ! Que l'on ordonne à l'armée des centaures de se rendre immédiatement sur le flanc gauche en guise de soutien. Qu'ils ratissent les rues et fassent une violente percée, rapide comme l'éclair.



Vlad confia sa longue-vue à un gradé puis reprit son casque. Il se prépara à entrer lui-même dans le conflit. Tenant fermement les rênes de sa monture d'une main et son casque de l'autre.


C'est le moment de donner l'assaut final. Envoyez toute nostre infanterie au centre. Que nos archers protègent nos échelles si la porte ne s'effondre point d'ici là.

A vos ordres Mon Seigneur.

Les cors et les tambours retentirent. L'Armée du centre, commandée par Tepes se mit en marche. La Capitale serait bientôt submergée de toute part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvius
Civil(e)
Civil(e)
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 18/06/2008

MessageSujet: Re: Les remparts de la ville fortifiée   Mar 1 Juil - 17:45

Ils arrivaient enfin en vue de la porte, malheureusement pour eux une garnison de cavaliers patientait, et une grande partie de la force de défense des arnestiliens se trouvait juste au dessus. Alors que Sylvius ordonna une retraite à ses hommes pour éviter d'être repéré ils entendirent des bruits de bottes se rapprochant de leurs arrières. Quand Sylvius se retourna ce fut pour s'apercevoir qu'une petite troupe d'une vingtaine d'homme en armes équipé de lance les avaient surpris. Les arbalétriers n’eurent le temps que de tirer au jugé, mais cela suffit pour en abattre cinq, tandis qu’ils s’écroulaient Sylvius mena une charge à l’aide de ses hommes. Les lanciers ne purent faire le poids, leur lance ne trouvant jamais une faille et alors que les boucliers écartaient leurs lances, les épées transylvaniennes quand à elles trouvaient aisément le cœur de leurs victimes. Le combat fut vite fini, les lanciers gisaient au sol, les transylvaniens se regroupèrent vers une maison. Le jeune lieutenant en profita pour s’adresser à ses hommes.

Bon, il est inutile de tenter quoique ce soit, la porte est trop bien gardée, on va rester dans cette maison et on va attendre. Il risque d’y avoir d’autres patrouilles, restez sur vos gardes.

Ses hommes s’exécutèrent et alors qu’ils prirent positions dans cette maisons à double étage on pus entendre le bruit d’une patrouille sans doute alerter par le bruit du petit engagement qui avait eu lieu. Les arbalétriers prenaient soin de ne pas laisser paraître leurs armes par les fenêtres et restaient tapis dans l’ombre, leurs souffle ne se voyant pas non plus il étaient à l’abri des regards. Quand aux fantassins, ils étaient en positions prés des portes t surveiller les alentours en regardant aux travers des volets de bois. Il régnait une ambiance sombre dans la maisonnée et l’on pouvait entendre les bruits continus des engagements qui faisaient rage dans toute la ville. Sylvius ne savait que faire, il était coincé avec ses hommes dans cette maison, et impossible de sortir pour le moment car les patrouilles ennemies s’étaient intensifiées dans leur secteur. Ils leurs fallaient à présent attendre que les choses évoluent pour tenter une sortie et se regrouper avec le reste du bataillon. Commença alors une longue attente dans l’ombre.


Dernière édition par Sylvius le Mer 2 Juil - 17:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itzalina
Vifier(ère)
Vifier(ère)
avatar

Nombre de messages : 1265
Age : 31
Race: : Humaine avec du sang elfe
Rang: : Reine d'Arnestil
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Les remparts de la ville fortifiée   Mar 1 Juil - 21:27

Alors qu'Itza se battait toujours au niveau de la porte, le flux d'entré des ennemis se ralentit soudain...
Probablement n'était-ce que le calme avant la tempête mais, cela redonna du courage à la jeune reine...

Ce moment de répit ne dura malheureusement pas longtemps car bientôt, des cris furent lancés depuis les rangs d'archers qui se trouvaient sur les remparts:

"Ils envoient les échelles!!!!!!"

Immédiatement, la reine leur répondit d'une voix forte:
"Repoussez-les!!!!!"
Accompagnant cette phrase d’un juron, elle attendit que de nouveaux ennemis ne se montrent tandis qu’elle ordonnait à une partie des hommes d’arme de monter soutenir les archers.

Alors qu’une centaine d’échelles était poussée contres les remparts et que les transylvaniens les grimpaient à la chaine, les arnestiliens parvinrent à en faire basculer une importante quantité.
Pourtant, cela n’empêcha pas les hommes de Trepe de pénétrer en grand nombre dans la ville.

De plus, comble de la malchance, la grande porte de la ville choisit justement ce moment pour céder dans un sinistre craquement…
Les cavaliers d’Arnestil tirèrent alors dans un même mouvement leurs armes au clair et, à l’instant ou le glissement du métal contre le métal se faisait entendre, la charge fut ordonnée…

_________________
Cliquez ici pour rejoindre la V2

Si vous devez vous absenter du forum quelques temps, signalez-le ICI et, essayez d'isoler votre perso. Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://absurdity-kingdom.niceboard.com/portal.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les remparts de la ville fortifiée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les remparts de la ville fortifiée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Carcassonne
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le royaume d'Arnestil :: Le royaume (partie RP) :: Arnestil lui-même :: La ville :: Autres (marché, rues de la ville....)-
Sauter vers: