Le royaume d'Arnestil

Rebelle voulant faire tomber vos souverains ou ardent défenseur de la couronne ? Quels que soient vos rêves d'avenir pour ce royaume en pleine guerre civile. Que vous ayez envie d'aventure, d'action ou d'amour, présentez votre personnage et rejoignez nous
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Rage Against The Machine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sorën
Civil(e)
Civil(e)
avatar

Nombre de messages : 84
Race: : Humain
Rang: : Assassin
Date d'inscription : 12/01/2008

MessageSujet: Rage Against The Machine   Lun 18 Fév - 1:18

RAGE AGAINST THE MACHINE


Rage Against The Machine est le nom d'un groupe de fusion (Rock et hip-hop. Non, ne fermez pas cette page.) californien anti-capitaliste fortement opposé au gouvernement américain et surtout à son président, George Bush. Avant tout, Rage Against the Machine utilisait sa musique comme mouvement social, et devint ainsi le groupe engagé le plus célèbre des États-Unis. Un aspect important du groupe est son engagement politique de gauche, qui l'a amené à manifester à plusieurs occasions contre la politique — intérieure et extérieure — des États-Unis. Au fil de son existence, RATM participa à plusieurs protestations en accord avec ses convictions.

Les pochettes des albums
Pour les premiers albums de RATM, le message n’est pas présent seulement dans les paroles. Avant même d’entendre les textes ou la musique, on est d’abord frappé par la pochette de l’album.


Rage Against the Machine (1992)
La pochette est basée sur une photo d’un moine bouddhiste, Thích Quảng Đức, s’immolant par le feu pour protester contre les exactions du régime dictatorial sud-vietnamien de Ngô Đình Diệm, soutenu par les États-Unis. Cette image violente, synonyme d’opposition au gouvernement américain, donne une idée du contenu de l’album.


Evil Empire (1996)
De nouveau, la pochette transmet à l’avance le message du groupe. Elle représente un jeune homme, dans le style des images de propagande de l’ex-URSS, déguisé en super-héros, rappelant ainsi Superman ou d’autres héros de comics américains. Juste en dessous, le titre Evil Empire, qui est en fait le nom que donnait Ronald Reagan à l’URSS, suggère que les États-Unis ne sont peut-être pas si éloignés de cet « Empire du Mal ».

Zack de La Rocha lui-même déclare : « Vers la fin de la guerre froide, le gouvernement de Reagan a constamment essayé de nourrir la crainte dans l'opinion publique américaine, en qualifiant l'Union Soviétique d'Empire du Mal. D'une certaine façon, il se jetait lui-même la pierre car les États-Unis ont commis pas mal d'atrocités au XXe siècle. »


The Battle of Los Angeles (1999)
Il s’agit d’un graffiti sur un mur, représentant le contour d’un homme avec le poing levé, symbole de la lutte et de l’engagement. Le titre, The Battle of Los Angeles, suggère lui aussi cette idée de lutte, et il est d’ailleurs repris pour la tournée qui suit, puisque chaque représentation du groupe y est intitulée « The Battle of nom de la ville ».

Le titre de cet album serait un clin d'œil aux sanglantes émeutes de Los Angeles qui ont éclaté en 1992.


Les textes
Tous les textes de Rage Against the Machine sont très engagés politiquement, et tournent autour de thèmes comme les abus du capitalisme ou les mensonges des médias. La liste qui suit n’est pas exhaustive mais donne un aperçu de cet engagement.


La critique du système capitaliste
Bombtrack (Rage Against the Machine) rappelle comment les classes supérieures profitent des classes inférieures : « Landlords and power whores on my people they took turns. » (« Les propriétaires et ces enfoirés de dirigeants ont joué des tours à mon peuple. »)
Voice of the voiceless (The Battle of Los Angeles) prend la défense de Mumia Abu-Jamal (surnommé « The voice of the voiceless » (la voix de ceux qui n’en ont pas) par les médias parce qu’il défendait ceux à qui on ne donnait pas les moyens de se faire entendre). Rage dénonce ici la mainmise du pouvoir sur les médias : « You see the powerful got nervous, ‘cause he refused to be their servant. » (« Regardez, les dirigeants sont devenus nerveux parce qu’il a refusé d’être leur domestique. »)
Dans Testify (The Battle of Los Angeles), il est par exemple question de la course au pétrole qui entraîne de nombreuses guerres : « The pipeline is gushing, while here we lie in tombs » (« Les oléoducs débordent, pendant qu’ici on s’allonge dans des tombes ») ou encore « Mass graves for the pump and the price is set » (« Des tombes en masse pour la pompe et le prix est fixé »).
Dans Know your Enemy (Rage Against the Machine), RATM nous montre sa vision du rêve américain, bien différente de ce qu’on a l’habitude d’entendre dans les médias : « Compromise, conformity, assimilation, submission, ignorance, hypocrisy, brutality, the elite. All of which are American Dreams. » (« Compromission, conformisme, assimilation, soumission, ignorance, hypocrisie, brutalité, l’élite. Tous sont des rêves américains. »)

La critique des médias
On retrouve aussi régulièrement une dénonciation des médias qui montrent une réalité modifiée :

Ainsi, dans Take the Power Back (Rage Against the Machine), on peut entendre : « One-sided stories for years and years and years. » (« Un seul point de vue depuis des années et des années et des années. »)
Dans Bombtrack (Rage Against the Machine), le texte est encore plus explicite : « See through the news and views that twist reality. » (« Vois au-delà des infos et des points de vue qui déforment la réalité. »)
Testify (The Battle of Los Angeles) évoque la vision de la guerre du Golfe à travers les médias : « Mister Anchor assure me that Baghdad is burning. Your voice it is so soothing, that cunning mantra of killing. I need you my witness to dress this up so bloodless. » (« Monsieur le présentateur, assure-moi que Bagdad brûle. Ta voix, tellement apaisante, cet adroit mantra du massacre. J’ai besoin de toi, mon témoin, pour rendre ça moins sanglant. »)

Autres
Certains textes condamnent également la prépondérance de la religion dans la politique : Take the Power Back (Reprends le pouvoir) (Rage Against the Machine) dénonce l’emprise de la religion sur les Américains : « They want us to allege and pledge and bow down to their God. » (« Ils veulent que nous fassions allégeance, que nous nous engagions et que nous nous prosternions devant leur Dieu. »)

Dans ses textes, RATM suggère souvent des actions à mener pour illustrer ses propos : aussi, dans Bombtrack (Rage Against the Machine), de La Rocha nous dit « I warm my hands upon the flames of the flag… » (« Je me réchauffe les mains sur les flammes du drapeau… ») ; le groupe passe d’ailleurs à l’acte à Woodstock (Édition 1999), pendant la chanson Killing in the Name, où ils ont brûlé le drapeau américain sur scène.

Vidéos :

Killing In The Name Of
http://www.youtube.com/watch?v=fkuOAY-S6OY

Testify
http://www.youtube.com/watch?v=1JSBhI_0at0

Sleep Now In The Fire : Ici, on montre la vidéo filmée par Michael Moore. Le groupe californien joue un concert clandestin devant une grande banque de Wall Street. Pour la première fois de l'histoire, celle-ci est contrainte de fermer ses portes avant la fermeture habituelle car une émeute est presque déclenchée !
http://www.youtube.com/watch?v=Jz8wU9DdbqU

Enjoy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bereciak
Vifier(ère)
Vifier(ère)
avatar

Nombre de messages : 505
Age : 22
Race: : Elfe des bois
Rang: : Vifier rebelle
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Rage Against The Machine   Mar 19 Fév - 13:55

Pas mal, pas mal ! Ca me rappelle le groupe Kill of the Death (bon, c'est vrai le nom est bizarre et n'a pas vraiment de sens mais c'est un bon groupe, je vous ramènerai des infos dessus ^^)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oufleblog.blog.fr
 
Rage Against The Machine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Will day of rage in Saudi Arabia send oil prices up to $200 per barrel?
» Rage pics ! Fun pics ! lol
» Amélioration du Léviathan ; Installation de la machine à vapeur !
» ? all that money can't buy me a time machine. 29/10; 10h
» Rage sur la route 24

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le royaume d'Arnestil :: Hors jeux :: Autres-
Sauter vers: